Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

Les diplômes du bac, BEP, et BTS peuvent être retirés au secrétariat du lycée. (se munir d'une pièce d'identité)

cinedbarr

Le mardi 03 avril 2018, les classes de Terminale S2 et de Terminale S3, ainsi que deux élèves de la Terminale S1, se sont rendus à l’Institut de Sciences et d’Ingénierie Supramoléculaires (I.S.I.S.) de l’Université de Strasbourg. Cette sortie, organisée par Mme Martin et Mme Cousandier, accompagnés de Mme Razafindralambo, Mme Jacquemin et M. Moisson, avait pour objectif de rencontrer le Professeur SAUVAGE, prix Nobel de chimie en 2016. A leur arrivée, les élèves du lycée du Haut-Barr ont été accueillis sur le parvis de l’I.S.I.S. par le Professeur Sauvage et Muriel Muzet, docteure en Biologie, avant de rejoindre des élèves de Seconde du lycée Sainte Anne de Strasbourg dans la salle de conférence. Cette dernière a débuté à 14h.

 
 
 
Tout d’abord, Mme Muzet nous a présenté le métier de la recherche fondamentale, c’est-à-dire les activités d’un chercheur, les études nécessaires, les qualités à avoir, etc. Ensuite elle a poursuivi par une présentation globale de l’Université de Strasbourg puis, plus particulièrement, des doctorants et des post-doctorants issus de diverses régions du monde que l’I.S.I.S. accueille au sein de ses laboratoires. Après cela l’intervenante a évoqué la cérémonie qui a eu lieu à Stockholm en 2016 lors de la remise du prix Nobel au Professeur SAUVAGE et à ses deux collègues. Elle a fait visionner aux élèves un extrait de la cérémonie ainsi que des photos sur lesquelles se trouvaient la famille royale suédoise aux côtés des lauréats. A la fin de son intervention elle a montré une vidéo faite par l’Université de Strasbourg évoquant les chercheurs qui ont reçu le fameux prix Nobel, avant de laisser la parole au Professeur Sauvage.
 
 
Ce dernier nous a présenté son projet qui lui a valu la prestigieuse récompense, en expliquant le fonctionnement des « machines moléculaires » qu’il a créées, leurs potentielles applications dans le domaine médical voire dans la vie quotidienne. En effet ces « machines » pourraient être à l’origine de muscles artificiels, de « voitures moléculaires » et de « nanorobots ». La chimie bouscule la science-fiction ! Lors de cette conférence, le professeur Sauvage nous a exposé son parcours, certes semé d’embûches mais, je cite : « un chercheur doit être pathologiquement optimiste ! ». Pour finir, les élèves pouvaient lui poser des questions, préparées en amont lors d’une séance d’AP, avant de pouvoir prendre quelques photos en sa compagnie sur le parvis de l’Institut. Cette sortie était très enrichissante et a permis aux élèves de rencontrer et dialoguer avec un, dorénavant, grand nom de la recherche fondamentale !
 
BALTZLI Quentin, TS2
 
 
Les recherches du professeur Sauvage ont principalement porté sur les caténanes. Il nous a expliqué comment lui et son équipe ont réussi à les former. Leur découverte s’est faite un peu par hasard en travaillant sur la photochimie de coordination. Ils ont créé une molécule colorée qui s’est révélée être en adéquation pour former un caténane, c’est-à-dire la première machine moléculaire. 
 
DIEBOLD Lucas, TS3