Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

Résultats du BAC : Les résultats seront diffusés le 6 juillet à 10h. Les relevés de notes seront transmis aux élèves le 6 juillet à 14h. Les élèves qui doivent subir les épreuves du 2nd groupe devront se présenter aux professeurs principaux dans les salles indiquées dans le hall pour le choix des disciplines. Les diplômes seront transmis au mois d'octobre 2018

- IMPORTANT Fermeture définitive de l'ENT -

BOURSE AUX LIVRES 2018-2019 -

- INSCRIPTION RENTRÉE 2018

- CALENDRIER RENTRÉE Septembre 2018-2019

 

Les élèves qui suivent l’enseignement d’exploration Littérature et Société ont participé à la rencontre inter-lycées du 17 mai 2018, dans la grande bibliothèque André Malraux de Strasbourg. Cet événement rassemble chaque année des lycéen.ne.s qui ont écouté une sélection de cinq audiolivres, et préparé des discours ou des saynètes pour défendre leur œuvre préférée.
 
Un peu émus à l’idée de jouer devant un public de 150 personnes, nos treize apprentis comédiens révisaient dans le bus les saynètes concoctées avec leur professeure, Mme Lanères, et une comédienne, Françoise Lervy… lorsque le véhicule s’est arrêté, immobilisé par un cheval fugueur ! Les pompiers avaient beau essayer d’attraper l’animal, celui-ci galopait sur la route et les champs, nous offrant un spectacle magnifique… et un joli retard à la cérémonie.
Interrompant son séjour d’un mois en Allemagne pour se joindre à ses camarades, Gaëlle Kieffer, journaliste en herbe, a rejoint le groupe sur la presqu’île André Malraux : de joyeuses retrouvailles !
Enfin, les jeunes du Haut-Barr ont assisté aux présentations des autres classes, et revêtu les tee-shirts brodés par leurs propres soins, formant leur titre favori : PETIT PAYS. Ce court roman, lauréat du prix Goncourt 2016 des lycéens, est une autofiction narrant l’enfance de l’auteur et les traumatismes liés au génocide Tutsi : une histoire joyeuse et glaçante. Sans se laisser démonter par la relative étroitesse de la scène, la troupe du Haut-Barr a brillamment porté le texte. Tantôt comiques, tantôt graves, voire insoutenables, les extraits joués par nos jeunes ont soulevé l’enthousiasme des spectateurs, qu’ils fussent lycéens, professeurs ou organisateurs. Ce fut un succès !
Leur ferveur s’est vue bien récompensée, puisque c’est l’audiolivre de leur choix, Petit Pays, lu par son auteur Gael Faye, qui a gagné le prix Plume de Paon, lors du vote, devant quatre excellents romans : Article 353 du code pénal, La mulâtresse solitude, Construire un feu et Le mystère Henri Pick.
Une comédienne à la voix infiniment douce, Guila Clara Kessous, nous a lu un extrait fort poétique de la Mulâtresse. Nous étions bercés par le charme de cette prose poétique, qui créait un contraste tranchant avec l’excitation des jeux théâtraux. Pendant la pause, notre journaliste préférée, Gaëlle Kieffer, a eu le cran d’interviewer l’acteur Feodor Atkine, un artiste extrêmement talentueux, polyglotte, que vous avez sûrement vu au cinéma, ou au moins entendu dans ses doublages de Jafar (Aladdin) ou du docteur House. D’un charisme saisissant, l’acteur a gracieusement accepté la demande de notre élève, se transformant instantanément en un terrible sorcier :
Gaëlle : - Est-ce que vous pouvez nous imiter des personnages de dessins animés où vous prenez des accents ?
Feodor (avec la voix de Jafar) : - O princesse ! Malheureusement je crains que la sentence n’ait déjà été exécutée. 
    • (voix enfantine) : Mais quelle sentence, Jafar ?
    • (voix de Jafar) : La MOOOORT. »
Un grand moment ! Quelle voix ! Les applaudissements fusent, les élèves des quatre lycées sont ravis ! Merci, merci, Monsieur Feodor Atkine !
Tout le monde a écouté avec une attention soutenue, presque palpable, la lecture de cet étonnant conteur, qui nous a plongés dans l’atmosphère brumeuse des côtes du Finistère, en interprétant l’incipit et l’excipit du roman Article 353 du code pénal, de Tanguy Viel.
Curieux de connaître les conditions d’enregistrement des livres audio, les élèves ont interrogé l’éditrice Camille Dauchat. Ainsi nous avons appris que les comédiens-lecteurs pouvaient être guidés par des directeurs artistiques ; qu’il fallait compter deux fois plus de temps de lecture que la durée finale du disque ; que les acteurs étaient choisis en fonction de leur âge, de leur personnalité, et que certains incarnaient véritablement les rôles, tandis que d’autres préfèraient une lecture plus neutre pour laisser parler le texte. C’était extrêmement enrichissant.
Après un temps de « quartier libre » pour se restaurer, les jeunes sont remontés sur les planches, en se mêlant cette fois avec leurs camarades des autres lycées, pour lire des extraits et les jouer, sous la férule de la professeure d’art dramatique Françoise Lervy : nous la connaissions tous, pour avoir bénéficié de ses ateliers théâtre dans les différents établissements.
Et lorsque nous sommes sortis, Gaëlle Kieffer a endossé derechef son rôle de journaliste pour interviewer Cécile Palusinski et Marie-Françoise Coelho, artistes et fondatrices de l’association Plume de Paon.
Vous pouvez écouter ces interviews sur la radio du lycée, animée par la documentaliste Isabelle Gourmelon, en cliquant ci-dessous :
Quelle belle journée d’art et de culture !
Merci aux élèves pour leur enthousiasme et leur talent, merci à l’association Plume de Paon, aux éditrices, aux comédien.ne.s, aux personnels de la bibliothèque André Malraux, et à toutes les personnes qui ont œuvré pour la réussite de ce très beau projet.
 
Edwige Lanères