Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

Les diplômes du bac, BEP, et BTS peuvent être retirés au secrétariat du lycée. (se munir d'une pièce d'identité)

cinedbarr
 
La thématique de la paix a été le fil conducteur de beaucoup de beaux défis cette année au lycée, dans le cadre de notre affiliation au réseau des écoles associées à l'UNESCO.
 
 
Le jeudi 28 juin a eu lieu le dernier défi sur cet engagement collectif pacifiste. En effet, Benjamin Gabelle, porteur du projet, a rassemblé une équipe d'élèves et de collègues pour préparer des lettres géantes, faites de morceaux à assembler en perspective. Et après l'effort, le réconfort, les élèves ont bénéficié d'un délicieux goûter organisé par la gestionnaire de l'établissement pour récompenser les bonnes volontés !
L'objectif de cette action était de répondre à un défi proposé par un groupe d'ONGs partenaires officiels de l'UNESCO, intitulé : « Imagine un drone ou un robot pour la paix » qui sera diffusé à échelle internationale, afin de promouvoir notre établissement.
 
Les 8 élèves participants issus de la seconde professionnelle (Etienne Roth, Maxime Burckel, Maxime Neu, Alexandre Schwartz, Hugo Fauve, Mattéo Caspar, Arthur Klein, Noah Hanss) ont été briefés, quelques jours avant la performance, par leurs enseignants Evalie Starovicz et Michaël Ambry, et encore une fois le jour même par Benjamin Gabelle. 
 
Ensuite, les élèves sont passés à l'action en découpant avec minutie et soin les morceaux de lettres dans les cartons plume, commandés en amont par notre dévouée gestionnaire. Ils les ont ensuite renforcés et assemblés lorsque cela était nécessaire avec des baguettes. 
 
Une fois les lettres réalisées, ils ont pris la direction de la cour pour définir et ajuster le placement de chaque porteur. Tous les professeurs encadrants Evalie Starowicz, Fabienne Neiter, Vincent Hausberger, Michaël Ambry, Benjamin Gabelle et  moi-même ont eu un rôle à jouer : porter à la bonne hauteur et à la bonne distance leur pièce, guider l'ensemble des figurants ou prendre des photos souvenirs. Ainsi tous les acteurs, habillés élégamment de noir, ont tenu, luttant parfois contre le vent, leur morceau de lettre blanche pour qu'en perspective apparaisse, à la manière d'une anamorphose, le mot paix.
 
Un drone prêté par la Région et piloté par Daniel Giardini a été mis à disposition pour filmer ce montage en 3D. Benjamin Gabelle a très astucieusement guidé les prises de vues. Ainsi, il s’agissait de montrer que la paix résulte de la collaboration de plusieurs, et qu'en accordant les différents points de vue, on parvenait à un résultat harmonieux, vecteur de paix.
 
Les élèves ont bien rigolé en voyant « le gros moustique » tourner autour d'eux ! Puis cette colombe moderne s'est envolée très haut dans le ciel et a pu filmer les lettres déposées à même le sol, montrant ainsi qu'en prenant du recul et de la hauteur, on parvient à mieux promouvoir la paix.
 
Benjamin Gabelle a effectué la dernière étape en réalisant un très beau montage accordé à une musique stimulante. Un grand merci à lui pour cet engagement souriant, ingénieux et inventif ! Le lycée du Haut-Barr, vu d'en haut, porte contre « montres et vents », les marques de la paix !
 
Claire Le Van, coordinatrice UNESCO