Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

cinedbarr

Les STI2D, des élèves engagés pour la planète !

 

Début décembre, le lycée du Haut-Barr a eu l’occasion d’accueillir Madame Dorothée Kimmel, coordinatrice du pôle « éducation à l’environnement »  au sein de l’association Alsace Alter Énergies.

Le 7 et 15 décembre, Madame Kimmel a rencontré les élèves des classes de première et terminale STI2D afin d’aborder avec eux les problématiques soulevées lors de la COP 21 se tenant à Paris au même moment. L’occasion d’approfondir des connaissances qui font une des spécificités de la section STI2D.

La question épineuse des causes du réchauffement climatique et des actions possibles à l’échelle individuelle a été soulevée lors d’un débat mouvant avec les classes de premières STI2D, accompagnées de leurs professeurs principaux et d’anglais. Les élèves ont fait preuve de réflexion et se sont montrés très concernés par ce problème et ses conséquences, qui constituent une menace pour l’avenir des générations futures et pour tout l’écosystème de la planète Terre. L’activité a été suivie d’ateliers pratiques sur l’effet de serre, la quantité d’énergie utilisée par l’Humain en une heure en fonction des régions du monde, l’épuisement des réserves d’énergies non renouvelables, ou encore le voyage d’un jean et l’énergie cachée qu’il contient, autant d’aspects qui seront discutés en cours d’anglais, notamment avec leurs correspondants américains dans le Tennessee.

Quant aux terminales, accompagnés de leur professeur de philosophie et d'Enseignement moral et civique (EMC), ils ont eu l’occasion d’aller encore plus loin dans leur réflexion en abordant la question éthique suivante : pourquoi y a-t-il résistance au changement alors qu’il y a prise de conscience du danger à continuer à consommer comme nous le faisons actuellement ? Cette réflexion vient compléter celle du cours de philosophie portant  sur la responsabilité humaine des conséquences du développement technologique, mais elle s'inscrit également dans le cadre de l'EMC, dont une partie du programme de Terminale porte sur "l'éthique, la société et l'environnement". Les arguments n'ont pas manqué chez les élèves pour souligner à la fois la complexité et la nécessité de répondre à ce défi de maîtriser et réduire nos impacts environnementaux, à la fois individuellement et collectivement.

 

Les questions soulevées lors des interventions de l’association Alsace Alter Énergies seront approfondies avec les professeurs des matières technologiques de la section, mais aussi en philosophie et en anglais au cours de l’année scolaire 2015-2016.

 

 

Aurore Bernard et Stéphane Devaux

 

 

L’article publié dans les DNA le 12/12/2015 peut être lu ICI.

 

A noter : une coquille dans l'article de presse. En effet, il ne s'agit pas d'envisager un scénario "Mégawatt", mais bien "Négawatt" ! Il ne faut pas consommer plus d'énergie, mais bien moins, et mieux. La meilleure énergie est celle qu'on parvient à ne pas consommer. Elle est plus économique et plus écologique !