Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

Les diplômes du bac, BEP, et BTS peuvent être retirés au secrétariat du lycée. (se munir d'une pièce d'identité)


Réunions Parents/Profs


Mardi 18 décembre 14h00 à 20h00 : 2ndes GT et Pro
Jeudi 20 décembre 14h00 à 20h00 : Premières GT et Terminales GT

Littérature et sociéte

L’enseignement d’exploration Littérature et Société repose sur un ensemble de projets culturels.

Ouvrir présentation littérature et sociétéCar explorer la littérature, c’est lire, bien sûr, mais aussi découvrir le contexte historique des œuvres, ou encore écrire nos propres textes, et les lire à haute voix, ou les jouer sur scène.

Ces deux dernières années, le groupe de Littérature et Société est allé au musée du château de Saverne, accompagné par Pierre Vonau, historien et archiviste. En 2013 les lycéens se sont renseignés sur l’Affaire de Saverne, qui envenima les relations franco-allemandes en 1913. Les élèves se sont inspirés de cette histoire pour rédiger des nouvelles fictives, mais fortement impliquées dans l’Affaire. Ils ont eu le cran de se costumer pour lire leurs récits lors d’une conférence qui rassemblait nombre d’historiens.

L’année suivante, la commémoration de la libération de Saverne en 1944 fut l’occasion d’explorer cette période complexe et délicate. Là encore, la réalité historique devint une source féconde d’inspiration pour les apprentis dramaturges, qui composèrent des saynètes et les jouèrent au lycée.

Et cet hiver, c’est le MAMCS –Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg- qui accueillit les élèves de Littérature et Société, pour comprendre les relations entre le contexte politique du début du XXème siècle, et l’émergence de mouvements artistiques comme Dada et le surréalisme.

Outre les sorties aux musées et les écrits qui s’ensuivent, les élèves découvrent une autre façon de lire : l’écoute. Depuis deux ans, l’association Plume de Paon nous offre plusieurs exemplaires d’œuvres contemporaines de très grande qualité, lues et enregistrées sur des audiolivres. Les élèves copient ces pistes sur les supports de leur choix (téléphone portable, clé USB…) et peuvent écouter ces récits sur le trajet du lycée ou chez eux, au gré de leurs envies. Ils s’entraînent à parler en public, grâce aux interventions de Pierre-Benoît Roux, un comédien qui vient de Paris pour apprendre aux jeunes à lire un texte de façon expressive, et à placer son corps, sa voix. En mai 2015 et 2016, nous nous rendons à la grande médiathèque André Malraux de Strasbourg, où nous avons la chance de rencontrer les « liseurs » qui prêtent leur voix aux romans. L’an dernier, les élèves étaient ravis de pouvoir discuter avec Feodor Atkine, qui enregistre la voix en français du Docteur House, ou encore celle de Jafar dans Aladin. C’est d’ailleurs son audio livre qui a été sélectionné lors du vote réunissant les classes de cinq établissements alsaciens : M. Atkine avait lu Le quatrième mur, un magnifique roman de Sorj Chalandon. D’autres « liseurs » nous ont également fait part de leurs expériences de comédiens lecteurs: Benjamin Jungers, Philippe Delerm… Et le cru 2016 devrait être au moins aussi passionnant ! Après avoir débattu et voté avec les autres lycéens, les élèves montent sur la scène de l’auditorium pour mettre en pratique leur récente maîtrise de l’oralisation, et de l’improvisation théâtrale. C’est un beau moment d’émotions et de partage !

Plusieurs expériences contribuent à développer chez les élèves de Littérature et Société une certaine aisance à l’oral. Bien sûr ils font des exposés sur les œuvres lues ou écoutées, mais surtout, ils participent à différents ateliers théâtre, animés par des professionnels. Wannsee Kabaré est une pièce de Thierry Simon, qui sera créée sur scène en mars 2016 par la Compagnie de la Lunette. Dès l’automne 2015, le livre, d’une valeur de dix euros, a été offert à chaque élève, et ils ont participé à deux ateliers. Le premier, animé par le vidéaste Jean-François Pey et la comédienne Carole Breyer, leur apprenait les bases de la vidéo et de l’éclairage, avec l’insertion du corps de l’acteur dans une image fixe ou mobile. Le second atelier, tenu par la comédienne Sylvie Bazin et la costumière Florence Bonhert, a permis aux élèves d’explorer l’apport des costumes et des accessoires dans le jeu théâtral et l’interprétation d’un texte. Nous irons assister à une répétition de leur spectacle, à Sélestat, le vendredi 29 janvier 2016. Et en mars, nous verrons sur la scène de l’Espace Rohan, à Saverne, l’une des premières représentations de Wannsee Kabaré.

Parallèlement, nous construisons avec Matthieu Epp et Frédéric Duvaud, deux écrivains-comédiens, le spectacle « transmédia » Il y a des portes, également joué à Saverne. Matthieu Epp nous a accordé toute une journée, sur la scène du théâtre, pour nous initier à cet univers de science-fiction, qui porte un regard critique sur divers aspects de la société : injustices, conditions de travail, dégradation de l’environnement, etc. Maîtrisant parfaitement l’art de varier les cadences, l’artiste a fait alterner les moments calmes pour exposer les règles d’écriture, ou laisser libre cours aux plumes fertiles des élèves, et les moments plus rapides : jeux théâtraux, danse, improvisations. A la fin de la journée, les apprentis comédiens ont rédigé un message envoyé par un terrien à un exilé, parti sur l’une des îles imaginaires d’Il y a des portes. Ils l’ont ensuite enregistré, et leurs voix ont fait partie prenante du spectacle, comme nous l’avons constaté à la représentation du 12 novembre. C’était saisissant ! Mais l’aventure continue : Frédéric Duvaud, confrère de Matthieu Epp dans la compagnie Rebonds d’histoires, est venu au CDI nous aider à créer une île pour la saison 2 : Libertalia. Répartis en petits groupes, les jeunes écrivains ont imaginé le centre, le nord, l’est et le sud, tandis que M. Duvaud, Mme Lanères et le journaliste Paul Bravo créaient la zone Ouest, à grands renforts d’imagination. Tout le monde s’est pris au jeu, et l’île promet d’être fascinante !

En somme, Littérature et Société est une oasis culturelle dans la semaine, en lien avec les autres disciplines ; c’est un moment de partage, d’échanges, de création et de découvertes.