Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

Résultats du BAC : Les résultats seront diffusés le 6 juillet à 10h. Les relevés de notes seront transmis aux élèves le 6 juillet à 14h. Les élèves qui doivent subir les épreuves du 2nd groupe devront se présenter aux professeurs principaux dans les salles indiquées dans le hall pour le choix des disciplines. Les diplômes seront transmis au mois d'octobre 2018

- IMPORTANT Fermeture définitive de l'ENT -

BOURSE AUX LIVRES 2018-2019 -

- INSCRIPTION RENTRÉE 2018

- CALENDRIER RENTRÉE Septembre 2018-2019

Sécurité routière - Atelier 2 ou le temps de réaction

            Lors de la ½ journée d’information sur la sécurité routière, le mardi 2 février, certains élèves ont participé à l’atelier 2 dans lequel ils ont pu tester des temps de réaction.
Il était demandé d’imaginer qu’il fallait freiner suite à la vue d’un obstacle qui apparait sur la route (un ballon suivi d’un enfant !).
            Grâce à un dispositif ExAO (Expérience Assistée par Ordinateur), les élèves ont pu enregistrer l’activité musculaire afin de relever le temps de réaction :
- du réflexe achilléen (environ 50 ms) c’est-à-dire de l’extension du pied par un coup donné sur le tendon d’Achille à l’aide d’un marteau réflexe.
- de la commande volontaire d’extension du pied (environ 250 ms) suite au coup porté par le marteau, la personne avait pour indication de tendre le pied.

            La première information qui était à comprendre est que, en voiture ou en cyclomoteur, le temps de réaction à la vue d’un obstacle est donc de 250 ms. Il s’agit d’un temps de réaction volontaire et non un réflexe car la vue d’un obstacle est une information traitée par notre cerveau qui ensuite commande l’extension du pied.
            Il a été alors calculé la distance parcourue par une voiture durant ce temps :
- à 50 km/h : 3,5 mètres       
- à 70 km/h : 5 mètres

            Bien entendu, avec ces distances, le véhicule n’est pas encore à l’arrêt. Ce n’est que la distance parcourue avant que l’individu ne freine.

            Pour illustrer cela, nous avions à notre disposition un appareil pour tester le temps de réaction des personnes : suite à un signal sonore et/ou visuel, la personne devait appuyer sur une pédale au pied.

            L’appareil affichait le temps de réaction, la distance parcourue durant ce temps mais aussi la distance de freinage et, par l’addition des deux, la distance d’arrêt.

            A 50 km/h, la distance d’arrêt est de 13 mètres environ alors qu’à 70 km/h elle est de quasi 24 mètres, soit presque le double pour 20 km/h de plus !

 

            L’idée sur laquelle se concluait alors cet atelier c’est que les limitations de vitesse permettent de sauver des vies… car rouler plus vite augmente rapidement les distances d’arrêt, quelques mètres qui peuvent faire la différence entre la vie et la mort !

Sensibilisation des élèves de 2ndes à la sécurité routière

article DNA