Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

...

 Afin de sensibiliser les élèves aux méfaits de la guerre et aux façons de reconstruire la paix, Roland Sinteff, colonel à la retraite, est venu témoigner jeudi dernier au lycée du Haut Barr de Saverne de la période troublée des Balkans.

 

Roland Sinteff est venu parler de la guerre et paix en ex-Yougoslavie.
 
Cette année, dans le cadre de l’affiliation du lycée aux écoles du réseau des écoles associées UNESCO, un travail est mené sur le thème de la paix avec la mise en place d’activités pédagogique innovantes à ce sujet. La venue de ce témoin a donc été un événement important pour sensibiliser les élèves aux méfaits de la guerre et aux façons de reconstruire la paix. Originaire d’Eywiller, cet officier de gendarmerie à la retraite depuis 2009 a passé neuf ans dans les Balkans. Commandant et conseiller auprès du Ministère de l’Intérieur Albanais entre autres, il a contribué à de multiples missions de restructuration, de réforme, de formation servant à la reconstruction de la paix, telle celle de la mise en place du volet Policer/Justice des Accords de Dayton en particulier. Des missions qu’il a accomplies de 1991 à 2009, il a créé un album à partir de photographies prises par ses soins. Les élèves ont ainsi pu découvrir les conditions de vie des militaires, cérémonies d’hommages aux défunts ou encore divers postes français.
Par période, l’intervenant est revenu sur son parcours, reflet de cette histoire complexe pour aboutir à décembre 1995 avec la mise en application des Accords de Dayton qui mettront fin à la guerre et constitueront le début de la longue phase de reconstruction.
Afin d’approfondir le travail qu’elle mène avec les élèves sur le thème de la paix, Claire Le Van, coordinatrice Unesco du lycée, envisage un circuit de onze jours dans les Balkans, prévu en avril l’an prochain. Le projet en construction et en attente de sponsors aurait pour objectif de permettre aux élèves d’effectuer un parcours culturel patrimonial avec visite de lieux classés par l’UNESCO afin de leur faire découvrir des lieux symboliques portant des cicatrices des récents conflits, relatés par Roland Sinteff et voir des signes d’espoir à travers des restaurations entières ou partielles. Un autre objectif serait de rendre les élèves acteurs de paix en effectuant des rencontres auprès d’autorités et élèves locaux avec remise ou échange d’objets porteurs de paix.