Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

 
 
Photo N. 1 : Le mémorial du Général de Gaulle : la croix de Lorraine, avec une citation inscrite sur le mur en contrebas :
rencontres avec femmes ukrainiennes « En notre temps, le seule querelle qui vaille, c’est celle de l’Homme, c’est l’Homme qu’il s’agit de sauver, de faire vivre et de développer ».
 
Auxane Frerejouan-Chelouti et Laure Michel, élèves de terminale HLP, accompagnées par Mme Claire Le Van, enseignante en philosophie, représentent le lycée du Haut-Barr.
 
« Nous avons eu le bonheur d’être invitées par M. Charles Haas, président d’honneur de la SMLH, section du Bas-Rhin, le samedi 16. 10. 21, pour participer au rassemblement annuel de la Vème Cohorte au Mémorial du Général de Gaulle à Colombey-les-deux-Eglises. La Vème Cohorte, créée par Napoléon Bonaparte, regroupe huit départements : Belfort, Haut-Rhin, Bas-Rhin, Vosges, Moselle, Meurthe et Moselle, Haute-Marne, Meuse. Levées à 3h 45 pour un départ à 4h 45 devant la gare de Saverne, nous étions très motivées pour découvrir ce lieu chargé d’histoire. Conduits par M. Bernard Demange, président du comité de la Légion d’honneur d’Alsace centre, nous avons effectué 4h de trajet en voiture, dont la dernière partie dans une brume épaisse, pour arriver à 8h 45 au Mémorial, avec un fléchage assuré par un peloton de gendarmerie. Un petit-déjeuner nous attendait.
 
 
Photo N. 2 : Un petit-déjeuner bienvenu après 4h de route pour rendre hommage au Général de Gaulle. 
 
Puis nous avons été conviés par le Général Mendousse, président de la section de la Haute-Marne, dans l’auditorium du Mémorial pour regarder un petit documentaire présentant les attraits touristiques de ce département (52), notamment de somptueux paysages forestiers, le lac du Der et la ville de Langres avec le musée Diderot. 
 
  
 
 
Photo N. 3 et 4 : (G.) Mots d’accueil par le Général Mendousse. (D.) Légionnaires et invités, ravis d’être rassemblés en ce lieu chargé d’histoire, remplissaient l’auditorium.
 
Nous sommes ensuite tous montés à la Croix de Lorraine pour assister à une cérémonie du souvenir, en présence des autorités départementales et d’un détachement du 61ème régiment d’artillerie portant la fourragère de la Légion d’honneur. Cette belle cérémonie militaire en hommage à Charles de Gaulle s’est effectuée en présence de la Flamme de l’Arc de Triomphe, avec un dépôt de gerbe. 
 
 
 
Photos 5 et 6 : La cérémonie du souvenir sous un soleil radieux.
 
 
Photo 7 : La vasque avec la Flamme en provenance de Paris.
 
Un silence intense a marqué l’instant où le feu sacré a été allumé par mesdames les Ambassadeurs itinérants de la Flamme. C’était un moment poignant et particulièrement fort en émotions. Une délégation de jeunes des Classes Défense du Lycée François Bazin de Charleville-Mézières, accompagnés de leurs enseignants, a présenté deux drapeaux. A la fin de la cérémonie, nous avons fait de belles photos souvenirs. Nous avons eu la joie de retrouver des membres de l’équipe du projet « Paix et guerre dans les Balkans », projet pédagogique UNESCO mené de 2018 à 2021 par le lycée du Haut-Barr de Saverne en partenariat avec la SMLH et l’association « Cultures et Religions » : le colonel Roland Sinteff, M. Sigurd Werner, Mme et M. Nadine et Gilles Beuriot.
 
 
Photo N. 8 : Certains membres du projet « Guerre et Paix dans les Balkans » ont eu la joie de se retrouver lors de cette cérémonie et entourent les deux gardiennes du feu sacré de la Flamme de l’Arc de triomphe.
  
 
 
Photos 9 et 10 : (G.) Les deux gardiennes de la Flamme sacrée, entourées par les invités. (D.) Auxane Frerejouan-Chelouti, Claire Le Van et Laure Michel sous la Croix de Lorraine. 
 
Nous avons eu la chance de pouvoir interviewer Mme Françoise Morel et Mme Andrée Fidrie, gardiennes du feu sacré. Cette Flamme est ravivée tous les jours sous l’Arc de Triomphe à Paris, tombe symbolique du soldat inconnu mort pour la France. Lors de cérémonies en différents lieux de France, elles la transportent dans une lampe tempête, puis au moyen d’une torche allument le feu sacré dans une vasque dédiée à cet effet. 
Elles nous ont confié qu’elles se consacrent à cette mission depuis 18 ans. Il s’agit pour elles de transmettre des valeurs républicaines. « Cette flamme représente les nombreux sacrifices des soldats tombés pour la France. Ils sont morts pour la patrie et pour préserver notre liberté. La liberté est fragile, il faut la protéger », nous explique Mme Morel. « Il est important que ces cérémonies soient intergénérationnelles pour que les jeunes héritent de ces valeurs patriotiques », déclare Mme Andrée Fidrie.
 
 
Photo 11 : Les deux gardiennes de la Flamme de l’Arc de Triomphe.
 
Puis, nous nous sommes rendus à la conférence de M. Flammarion, descendant d’Ernest Flammarion, le célèbre éditeur, et de Camille Flammarion, astronome, philosophe et auteur de science fiction, à son époque bénéficiant d’une grande réputation. Cet historien nous a expliqué que ses aïeux avaient connu des épreuves ayant conduit la famille à la ruine et à la misère, mais qu’ils étaient parvenus à retrouver une situation financière florissante et même une ascension sociale impressionnante. Du vivant de ces deux frères, Camille l’astronome bénéficiait d’une renommée plus importante que son frère Ernest, l’éditeur. Aujourd’hui, c’est l’inverse.
 
 
Photo 12 : Nous avons bénéficié d’une brillante conférence sur la famille Flammarion. 
 
Le conférencier nous a également indiqué, que sa famille était très soudée et impliquée dans le livre (libraire, éditeur, auteur). Camille Flammarion a écrit de nombreux ouvrages, notamment Lumen (1865), Uranie (1889), La fin du monde (1894), Stella (1897). Dans ces romans, il vulgarise des découvertes scientifiques en les mêlant à des éléments imaginaires ou oniriques. Il dépasse la science pour faire de la science fiction. Il imagine le futur avec des Hommes dépassant les limites de la condition humaine : ils peuvent foudroyer les gens par le regard, changer de corps à volonté, se métamorphoser en papillon ! Il présente une vision sur le 25ème siècle avec nombre d’innovations technologiques fort surprenantes. 
 
 
Photo 13 : Les romans de science-fiction de Camille Flammarion.
 
Après cette conférence, aussi instructive que stimulante, une classe de terminale du Lycée François Bazin de Charleville Mezières a offert au Directeur du Mémorial une sculpture en bronze, à l’effigie du Général de Gaulle. Cette œuvre se présente sous la forme d’un livre d’or ouvert, avec le visage du Général portant un képi et étant entouré de symboles. Les élèves et leurs professeurs ont été vivement félicités pour la qualité de leur travail. 
 
 
Photo 14 : Création en bronze à l’effigie de Charles de Gaulle réalisée par des élèves en fonderie.
 
Le Général Mendousse a convié la centaine de Légionnaires présents, ainsi que les invités au nombre desquels nous comptions, à un cocktail où nous avons pu boire une coupe de champagne, pétillant et rafraichissant, sur la terrasse située à l’entrée du musée, sous un soleil radieux. C’était un merveilleux moment d’échanges entre les convives.
 
 
 
Photos 15 et 16 : (G.) Le cocktail sur la terrasse ensoleillée. (D.) Le champagne avec  l’étiquette de la Vème Cohorte. 
 
Nous avons ensuite parcouru rapidement le musée dédié au Général de Gaulle, et avons été particulièrement impressionnés par la Citroën DS 19 de l’attentat du Petit Clamart (22 août 1962), véhicule historique.
 
 
Photo N. 17 : Au musée du Mémorial, Claire Le Van, Laure Michel, Auxane Frerejouan-Chelouti et Charles Haas (de G. à D.) près de la Citroën DS 19 de Charles de Gaulle.
 
 
Le maire de Colombey-les-deux-Eglises a invité toute l’assemblée à un délicieux déjeuner dans la salle des fêtes de sa commune. Des panneaux d’exposition sur les Légionnaires célèbres de la Haute-Marne étaient exposés dans la salle. A table, les discussions furent passionnantes, instructives et très cordiales. 
 
 
 
Photo N. 18 et 19 : Discours du Général Mendousse, puis du maire.
 
 
Photo 20 : Panneau sur des Légionnaires célèbres de Haute-Marne, ici les Flammarion.
 
 
 
Photos 21 et 22 : (G.) Mme Le Van avec des élèves du lycée F. Bazin de Charleville Mezières, inscrits en fonderie et dans le dispositif « Classes défense ». (D.) M. Charles Haas à la table d’honneur.
 
Après le déjeuner, un temps de recueillement sur la tombe du Général de Gaulle a eu lieu.
 
 
Photo N. 23 : La tombe du Général de Gaulle.
 
Au moment du départ, nous nous sommes arrêtés devant la demeure du Général de Gaulle « la Boisserie » : nous sommes entrés dans le parc, entouré d’un mur d’enceinte, et avons admiré cette bâtisse emplie de charme. 
 
 
Photo 24 : La Boisserie.
 
Four Corners « Entre possible et impossible, deux lettres et un état d’esprit. » 
Cornélio Procópio Le Général de Gaulle
 
Nous remercions vivement toutes les personnes qui nous ont permis de vivre cette merveilleuse journée et tout particulièrement M. Charles Haas et M. Bernard Demange. Nous aimerions beaucoup retourner au Mémorial du Général de Gaulle pour approfondir cette fabuleuse découverte ! »
 
  
 
 
Photos : 25 et 26 : (G.) Le Mémorial de Gaulle. (D.) La croix de Lorraine. 
 
     Auxane Frerejouan-Chelouti, Laure Michel et Claire Le Van