Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

 

 
Photo 1 : Page de garde du fascicule : « Louise Weiss et Simone Veil : deux grandes Européennes ».
 

*Le Lycée du Haut-Barr collabore depuis cinq années consécutives avec la SMLH

 
Le vendredi 29 avril restera une date marquante pour les élèves de THLP, TG2 et TG1 du lycée du Haut-Barr. Cela fait deux années scolaires consécutives qu’ils se sont engagés dans les préparatifs de la commémoration du centenaire de la Société des membres de la Légion d’honneur.
 
Photo 2 : Les élèves de THLP, TG2 et TG1 à la Cour européenne des droits de l'Homme en présence de M. Coldefy, M. Schott et M. Haas de la SMLH et les enseignantes accompagnatrices Mme Freys-Autret, Mme Virginie, Mme Walther du Lycée du Haut-Barr.
 
Le Président de cette association prestigieuse, M. le préfet (h) Cyrille Schott, avec le président honoraire, M. Charles Haas, cheville ouvrière de l’organisation de ces manifestations, ont pris attache avec le Proviseur de l’établissement, M. Roland Buttner, ainsi qu’avec la Proviseure-adjointe, Mme Laurence Jezequel, pour poursuivre une collaboration menée depuis cinq ans grâce à des projets pédagogiques pilotés par Mme Claire Le Van, agrégée de philosophie et référente UNESCO de l’établissement. Le premier projet pédagogique sur « Guerre et Paix dans les Balkans », créé par l’enseignante grâce au légionnaire M. Roland Sinteff, a emporté deux années successives le Prix « l’Honneur en action » de la SMLH, et s’est construit en partenariat avec l’association « Cultures et Religions » de Saverne. Le deuxième projet, construit pour célébrer le centenaire de la SMLH, met à l’honneur Louise Weiss et Simone Veil, afin de transmettre à la jeunesse les valeurs citoyennes que ces deux femmes exceptionnelles ont incarné de manière exemplaire par leurs combats humanistes.  
 
 
Photo 3 : Portrait de Louise Weiss (1893-1983).
 
 
Photo 4 : Portrait de Simone Veil (1927-2017).

*Un fascicule sur Louise Weiss et Simone Veil, deux grandes Européennes

 
Mandatée par la SMLH ainsi que par sa direction pour coordonner l’aspect pédagogique de la commémoration de ce centenaire, Mme Claire Le Van, également missionnée par la Ville de Saverne pour promouvoir la vie et l’œuvre de Louise Weiss, a dirigé la réalisation d’un fascicule sur Louise Weiss et Simone Veil, auquel des classes inter-niveaux de cinq établissements de l’Académie ont participé. Cette plaquette a été préfacée par des personnalités départementales et nationales qui soulignent la qualité du travail réalisé par les élèves guidés par leurs professeurs respectifs. Dans une perspective interdisciplinaire alliant la philosophie, les lettres, l'allemand, la documentation et l'histoire, les élèves des classes de Mme Claire Le Van avec Mme Caroline Freys-Autret et Mme Isabelle Gourmelon pour le Lycée du Haut-Barr à Saverne, de M. Régis Finance pour le Lycée Louise Weiss à Sainte-Marie-aux-Mines, de Mme Karen-Li-An Ploesser avec Mme Christel Letzelter pour le Collège Louise Weiss à Strasbourg, de M. Jérémy Ohlmann pour le Collège Simone Veil à Herrlisheim, et de Mme Deborah Dansler pour l’Ecole élémentaire Simone Veil à Lingolsheim, ont collaboré pour aboutir à ce livret, qui a remporté le prix « l’Honneur en action » de la SMLH et a été distribué lors de la célébration du centenaire.
 
 
Photo 5 : Une partie de l'équipe des personnels des établissements partenaires, dans un salon de la mairie de Strasbourg, de gauche à droite : M. Ohlmann, Mme Ploesser, Mme Le Van, M. Finance, M. Groshens, Mme Blum.
 

*Une matinée à la mairie de Strasbourg, ville décorée de la Légion d’honneur

 
Le matin, la classe de THLP, accompagnée par Mme Marie-Laure Jundt, présidente de la section d’Alsace du Nord de la SMLH, et par leur enseignante de philosophie, a pu tout d'abord bénéficier d'une collation matinale chez Christian, en récompense de leur engagement conséquent dans les projets pédagogiques pour célébrer ce centenaire.
 
 
Photo 6 : Les THLP avec Mme Marie-Laure Jundt chez Christian, pour bien commencer la journée !
 
 
Photo 7 : Les THLP avec Mme Claire Le Van, près d'un soleil en miroir (symbole du beau, du bien et du vrai chez Platon).
 
Puis, nous nous sommes rendus avec joie à la mairie de Strasbourg pour participer à la cérémonie de  commémoration du centenaire de la SMLH. Nous nous sommes positionnés à l'endroit pour les établissements scolaires prévu par M. Bernard Rohfritsch, chef du protocole, qui a parfaitement organisé le déroulement de cet événement.
 
 
Photo 8 : Les élèves dans la cour d'honneur de la mairie de Strasbourg.
 
Les derniers préparatifs allaient bon train. Une répétition de la Marseillaise a permis aux élèves des différents établissements de s'ajuster, puis M. Charles Haas a expliqué aux jeunes le sens des drapeaux, qui représentent respectivement la Légion d'Honneur, l'Ordre national du Mérite, la Médaille militaire, et l'Europe.
 
 
Photo 9 : M. Charles Haas explique aux élèves à quel ordre renvoie chaque drapeau, ici c'est la Médaille militaire, dont la devise est : « Valeur et discipline ».
 
Les autorités sont arrivées et se sont placées en face de la vasque. Un intense silence régnait. Le clairon a retenti. Nous étions tous pris par l'intensité de ce moment unique.
 
 
Photo 10 : Les autorités lors de la cérémonie dans la cour d'honneur de l'Hôtel de ville.
 
La cérémonie s’est déroulée en présence de la Flamme de l’Arc de Triomphe, portée par les gardiennes du feu sacré, Mme Françoise Morel et Mme Andrée Fidrie, entourées par deux élèves du lycée du Haut-Barr, Clara Guenec et Antoine Herr, honorés et émus d'avoir été désignés pour représenter leur établissement.
 
Photo 11 : Clara Guenec et Antoine Herr entourent les gardiennes de la Flamme.
 
Les honneurs ont été rendus à la Flamme par un piquet militaire et par les porte-drapeaux. Dans une ambiance solennelle, la maire de Strasbourg, Mme Jeanne Barseghian, a procédé au ravivage de la Flamme, puis l’hymne national a été entonné, dirigé par Mme Esther Blum.
 
 
Photo 12 : La cérémonie dans la cour d'honneur de l’Hôtel de Ville de Strasbourg.
 
De brillants discours de l’Amiral Alain Coldefy, président national de la SMLH, de M. Cyrille Schott, son président départemental, de la préfète, Mme Josiane Chevalier, et de la maire de Strasbourg, en présence du Recteur d’Académie Olivier Faron et du président d’honneur M. Charles Haas, ont été prononcés. Ils ont rappelé la nécessité de défendre des idées de paix et de fraternité et souligné l'importance d'éveiller les jeunes consciences aux valeurs citoyennes.
 
 
Photo 13 : Mme Barseghian, après avoir ravivé la Flamme, prononce un discours remarquable, où elle évoque un texte écrit par de jeunes élèves sur l'air de la Marseillaise, texte poignant !
 
 
Photo 14 : M. Cyrille Schott rappelle avec éloquence l'histoire et les missions de la SMLH, et explique pourquoi la ville de Strasbourg détient la Légion d’Honneur depuis 1919.
 
Les invités et les élèves ont ensuite découvert une exposition présentant la SMLH dans les salons d’honneur de la mairie, suite à des prises de paroles des autorités, suivi d’un verre de l’amitié.
 
 
Photo 15 : Les invités dans le salon d'honneur de la mairie de Strasbourg accueillis par Mme Barseghian.
 
 
Photo 16 : Clara Guenec, Laure Michel et Antoine Herr avec Mme Le Van lors de la réception dans le salon d'honneur.
 
 
Photo 17 : Mme Barseghian, entourée par les élèves dans un autre salon de la mairie.
 

*Une après-midi au Parlement européen en présence de la Flamme de l’Arc de triomphe

L’après-midi s’est déroulée au Parlement européen, où les élèves de THLP, conduits par un bus militaire, ont pu rejoindre leurs camarades des classes de TG1 et TG2.
 
 
Photo 18 : Une journée radieuse, propice pour mettre à l'honneur l'Europe et la paix (photo de Swann Lami).
 
Ils ont assisté au ravivage de la Flamme de l’Arc de Triomphe par Mme Anne Sander, première questeur, dans la cour du bâtiment Louise Weiss, devant un piquet militaire de l’Euro-corps dirigé par le lieutenant-général belge M. Peter Devogelaere, qui a rendu les honneurs à la Flamme du soldat inconnu.
 
 
Photos 19 : Mme Anne Sander allume la vasque avec la Flamme du soldat inconnu.
 
 
Photo 20 : Le piquet militaire de l’Euro-corps rend les honneurs.
 
Les deux cents personnes présentes ont ensuite entonné « l’hymne européen », à savoir « l'Ode à la Joie » de Beethoven, avec les paroles de Jacques Serres, guidés par M. Jérémy Ohlmann.
 
 
Photo 21 : L'hymne européen retentit dans la cour d'honneur, moment d'émotion intense.
 
Le préfet (h) Cyrille Schott et la questeure Anne Sander, en présence de l'Amiral Alain Coldefy et du président d'honneur Charles Haas, ont rappelé, par de lumineuses allocutions, que l’union européenne s’est construite, ainsi que Louise Weiss et Simone Veil l'ont démontré par leurs engagements, pour préserver la paix, le respect de la personne humaine et la démocratie.
 
 
Photo 22 : Les autorités devant la « Terre Unie », titre de l’œuvre située au centre de la cour du Parlement européen.
 
« Après de longues semaines de préparation, nous sommes enfin arrivés au Parlement européen. Une fois les contrôles de sécurité passés, nous avons pénétré dans l’enceinte du bâtiment Louise Weiss. Là, nous avons été placés derrière une ligne bleue, où nous avons patienté quelques minutes le temps que le personnel installe le matériel et que les militaires des différents pays de l’Union européenne se positionnent, en rang, avec les différents porte-drapeaux. En premier, ce furent les responsables de la Flamme du soldat inconnu qui s’avancèrent vers le pupitre où allaient être prononcés les discours d’ouverture par la députée européenne Anne Sander et le président départemental Cyrille Schott, en présence de l’Amiral Alain Coldefy et du président départemental d’honneur Charles Haas. C’est alors que nous avons entonné l’hymne européen. Quel moment exaltant ! Nos voix résonnaient dans toute la cour intérieure, l'ambiance était solennelle. Nous chantions pour l'unité de l'humanité ». rencontres avec femmes ukrainiennes Pauline Rieger, Jilllian Gartiser, Antoine Gautheron.
 
 
Photo 23 : L'unité de l'humanité peut être symbolisée par l'ouverture de la cour Louise Weiss vers le ciel (photo de Swann Lami).
 
« Cette cérémonie au Parlement européen fut un temps très fort, riche en émotions. Penser que l'Europe est symboliquement unie autour des idéaux de paix et de démocratie ne peut que nous inviter à devenir des citoyens exemplaires. Le moment où la Flamme de l'Arc de Triomphe est arrivée, la lumière qui a resplendi a éclairé non seulement la vasque, mais aussi nos consciences. Nous sommes fiers de notre Patrie et de notre identité européenne, et nous sommes reconnaissants à tous ceux qui sont morts pour la France, à tous ceux qui mettent leur vie en danger pour préserver la liberté et la paix ! Chanter pour la paix et l'union des peuples européens, aussi symbolisés par la présence de l'Euro-corps, fut une grande joie. Ainsi, la flamme de l'unité et de la paix brûlant devant une Terre unie prend tout son sens dans ces temps si peu certains en Europe et dans le monde. Le Parlement européen est un lieu de fraternité entre les peuples ». Four Corners Camille Wehrung, Thomas Meyer, Buchmann Sébastien, Rémy Moreel.
 
 
Photo 24 : Les drapeaux du Parlement européen représentent la fraternité entre les peuples (photo de Swann Lami).
 
Puis les invités ont été conviés à découvrir l’exposition « Louise Weiss et Simone Veil : destins croisés », conçue par Mme Claire Le Van et présentée avec brio par les élèves du lycée du Haut-Barr, qui ont distribué à tous le livret d'accompagnement.
 
 
Photo 25 : L'équipe d'élèves de TG1, TG2 et THLP qui a présenté l'exposition réalisée par Mme Le Van.
 
 
Photo 26 : Les autorités écoutent avec attention les explications des jeunes.
 
Une saynète, filmée par le documentariste M. René Letzgus sur Louise Weiss et Simone Veil, écrite par l’enseignante pour ses élèves de THLP qui en ont été les talentueux interprètes, a été projetée dans l’amphithéâtre du Parlement européen et a bénéficié des applaudissements de l’assemblée.
 
 
Photo 27 : Le public dans l’hémicycle applaudit la saynète jouée par les THLP sur Louise Weiss et Simone Veil.
 
Dans cette saynète, les élèves interprètent une rencontre fictive entre Louise Weiss et Simone Veil, juste avant leur grand discours respectif, lors de la première session du Parlement européen en 1979. Elles font chacune un bilan de vie et rappellent les idéaux pour lesquels elles se sont engagées.
 
 
Photo 28 : Louise Weiss, présidente d'honneur, félicite Simone Veil, première présidente du Parlement européen, le 17 juillet 1979.
 
Enfin, un débat stimulant s’en est suivi entre les élèves des cinq établissements et les personnes présentes à la tribune, M. Alain Coldefy, M. Cyrille Schott, Mme Anne Sander, M. Peter Devogelaere, Mme Claire Le Van, M. Charles Haas, portant sur l’importance de l’Union européenne, l’égalité entre les genres, les dangers du populisme, les migrations, les moyens de renforcer la paix, la démocratie et les valeurs citoyennes.
 « Certains de nos camarades nous ont présenté des panneaux sur l'exposition « Louise Weiss et Simone Veil : destins croisés », créée par Mme Le Van. Nous sommes fiers de leurs prises de parole, ils ont été courageux de parler devant les personnalités et le public présents. Après cela, nous nous sommes réunis dans l'amphithéâtre du Parlement européen. Le court-métrage réalisé par nos camarades de THLP a été diffusé, quel travail incroyable ils ont accompli, ils ont joué avec beaucoup de naturel et d'aisance ! Le moment de débat qui a suivi nous a beaucoup intéressé, c'était vraiment valorisant de pouvoir dialoguer avec des personnalités aussi cultivées ». Cornélio Procópio Amandyne Lacroix, Raphaël Mouchonnet, Josué Schaetzel, Jérôme Geyer.
 
Photo 29 : Dialogue entre les personnes à la tribune et les élèves.
 
« Lors du débat avec les personnalités, dans l'hémicycle du Parlement européen, nous avons évoqué des sujets importants tels que la paix qui n'est pas acquise et qui doit être défendue. Les différents interlocuteurs nous ont incités à être curieux, ouverts d'esprit, et à vouloir créer du lien avec les autres pays. Nous avons réfléchi sur l'économie, l'immigration et la démocratie menacée par le populisme. Ces échanges ont été très instructifs ». Romane Gartiser, Simon Haas, Nathanaël Casper, Gamaliel D'Angelo, Florian Barth.

*Fin de journée à la Cour européenne des droits de l’Homme en hommage à René Cassin

 
Cette journée mémorable s’est achevée à la Cour européenne des Droits de l’homme, où l’ancien président, M. Jean-Paul Costa, a accueilli chaleureusement les personnalités de la SMLH ainsi que les élèves avec leurs accompagnateurs dans la salle d’audience.
 
 
Photo 30 : Le groupe d’élèves du lycée du Haut-Barr devant la Cour européenne des droits de l'Homme.
 
Il a présenté une conférence remarquable sur René Cassin, qui a conjugué son combat pour les droits fondamentaux à son amour pour la paix. Mme Marie Fontanel, Ambassadeur de France auprès du Conseil de L’Europe, a rejoint la manifestation.
 
 
Photo 31 : Le président départemental de la SMLH, M. Cyrille Schott, a prononcé un mot introductif.
 
Un temps d’échange a suivi cet hommage à René Cassin, permettant aux élèves de poser des questions relatives à l’évolution du droit européen, au fonctionnement des institutions européennes, ainsi qu’à l’actualité internationale, notamment sur la guerre en Ukraine.
 
 
Photo 32 : Le conférencier M. Jean-Paul Costa dialogue avec les élèves.
 
« La journée s'est terminée par un échange avec M. Costa, ancien président de la Cour européenne des droits de l'Homme, qui nous a expliqué qui était René Cassin. La conférence était très instructive et la discussion qui a suivi aussi enrichissante que captivante. Merci à M. Costa de nous avoir accordé ce temps inoubliable, dans ces lieux si symboliques du respect des droits humains, à savoir la salle d'audience, et de nous avoir partagé son expérience de juriste ». Swann Lami, Ewann Scholler, Gabin Milesi, Julien Janes.
Pour terminer cette magnifique journée des photographies de groupe ont été prises dans ces lieux hautement symboliques, la salle d'audience d'une part, et devant le morceau du mur de Berlin d'autre part.
 
 
Photo 33 : Une photo d'équipe dans la salle d'audience (de gauche à droite) : M. Charles Haas, Mme Marie Fontanel, M. Alain Coldefy, M. Jean-Paul Costa, Mme Claire Le Van, M. Cyrille Schott.
 
 
Photo 34 : Les élèves du lycée du Haut-Barr entourent M. Jean-Paul Costa devant un morceau du mur de Berlin.
 
Les élèves du lycée du Haut-Barr, très honorés d’avoir pu être associés aux projets pédagogiques réalisés pour cette manifestation ainsi qu’à cette journée de commémoration, riche en temps forts, en rencontres et en enseignements citoyens, expriment leur vive reconnaissance à la SMLH.
 
« En tant qu’élèves, nous avons trouvé cette journée exceptionnelle. C’est une chance unique d’avoir pu participer à cette cérémonie et d’avoir visité des lieux si emblématiques pour l'Europe. C’était très intéressant de pouvoir discuter avec ces personnes éminentes qui, dans leur quotidien, œuvrent pour la paix en Europe ». Romane Gartiser, Simon Haas, Nathanaël Casper, Gamaliel D'Angelo, Florian Barth.
 
 « Cette journée a été très enrichissante et nous avons été très touchés de pouvoir participer à cette commémoration. Nous sommes reconnaissants de l'attention qui nous a été accordée, de la solennité de la cérémonie, et des échanges passionnants avec les personnalités présentes. Cet événement nous a notamment rendus sensibles sur la place de l'Europe dans notre quotidien et à l'importance de protéger les valeurs républicaines et la paix ». Ines Gehringer, Thomas Lemius, Emilien Mathis, Rodolphe Gandhilon.
 
*Swann Lamy : La commémoration du centenaire de la SMLH du vendredi 29 Avril m'a beaucoup touchée et marquée. De la cérémonie d'ouverture avec la Flamme de l'arc de triomphe, en passant par le temps d'échanges avec les initiateurs de cet événement, jusqu'à la cour Européenne des Droits de l'Homme, tout était grandiose. J'en suis ressortie plus consciente du rôle essentiel de l’Europe pour la paix dans notre monde. Je tiens à exprimer mes plus sincères remerciements à cette association qui nous a permis d'assister à cet événement, et a su, avec succès, transmettre ses valeurs.
 
*Jillian Gartiser : Je remercie très chaleureusement la SMLH, et en particulier l’Amiral Alain Coldefy, le préfet Cyrille Schott avec M. Charles Haas. Merci d’avoir pu entrer dans le Parlement Européen pour vivre un événement aussi exceptionnel en présence de tant de personnes éminentes. Je remercie également le lycée du Haut-Barr, ainsi que ma professeure de philosophie Mme Le Van.
 
*Amandyne Lacroix : Je remercie M. Schott et M. Haas de nous avoir permis d'assister à cette cérémonie. Ce vendredi après-midi a été très enrichissant, c'est un événement qui restera dans ma mémoire. J'ai été très honorée d'avoir pu assister aux l'échanges avec les personnalités présentes.
 
*Julien Janes : Je remercie la SMLH et Mme Sander pour cette journée mémorable et pour les échanges uniques que nous avons pu tenir avec les différents intervenants. L'intérêt que vous nous avez porté nous a permis de vivre un moment fort enrichissant. Je suis également très reconnaissant d'avoir pu faire partie des porte-paroles pour la présentation de l’exposition sur Louise Weiss et Simone Veil, il s'agit pour moi d'une expérience très marquante.
 
*Josué Schaetzel : Je tenais sincèrement à remercier la SMLH et Mme Sander pour ce moment incroyable et surtout inoubliable. C'était avec un immense privilège et plaisir que j'ai pu assister à cette journée. Ainsi veuillez agréer ma plus grande gratitude à votre égard et croire en mes respectueux sentiments.
 
*D’Angelo Gamaliel : Merci beaucoup de m’avoir donné la chance d’assister à la cérémonie de la SMLH et d’avoir pu entrer au Parlement européen et à la Cour européenne des droits de l’Homme en rencontrant des personnes exceptionnelles. Je tiens aussi à vous remercier pour tout ce que vous nous avez apporté et transmis durant cette journée. C’était vraiment très enrichissant et instructif.
 
*Antoine Gautheron : Je tenais absolument à remercier la SMLH et Mme Le Van pour cette fabuleuse sortie qui n'aurait pas été possible sans vous. Ce fut vraiment génial ! Même si on le réalisait difficilement, les personnalités rencontrées et les bâtiments étaient vraiment très impressionnants ! Vraiment merci pour ce souvenir que je garderai toute ma vie.
 
*Camille Wehrung : Je tiens à remercier toutes les personnes que j’ai eu la chance de rencontrer durant cette journée d’avoir pris de leur temps pour nous accueillir et répondre à nos questions. J’aimerai également remercier les personnes qui n’ont pas directement interagi avec nous, mais qui ont rendu possible ces moments qui m’ont beaucoup appris et que je n’oublierai pas.
 
*Thomas Meyer : Je remercie les membres de la SMLH de nous avoir donné l'opportunité de participer à un événement aussi important que celui que nous avons vécu qui restera toujours gravé dans ma vie. De plus, j'apprécie tous les échanges que nous avons eu qui montrent nos vœux de paix pour l’avenir. Et je voudrais remercier tout spécialement M. Jean-Paul Costa pour sa conférence sur René Cassin qui m’a apporté des éclairages nouveaux sur ce grand juriste des droits humains.
 
*Buchmann Sébastien : Je tiens vraiment à remercier les personnes qui nous ont accueillis au sein des institutions européennes, ainsi que le partage des connaissances qui ont pu être faites. Merci d’avoir pris de votre temps pour la jeunesse. Je vous remercie également d’avoir été à l’écoute de nos interrogations. J’ai été particulièrement honoré de pouvoir échanger avec l’Amiral Coldefy dans la cour du Parlement européen.
 
*Moreel Rémy : Je suis très heureux d’avoir pu participer à une journée d’une si grande envergure. Ce fut vraiment très intéressant d’avoir pu rencontrer des membres de la SMLH, d’avoir pu prendre la place d’un député Européen en siégeant dans l’hémicycle et d’avoir rencontré Monsieur Costa, qui est une personne admirable. Je n'oublierai jamais cette journée, MERCI.
 
*Thomas Lemius : Je mesure l'immense privilège qui m'a été offert grâce à mon lycée, la SMLH et les institutions européennes, d'assister à la cérémonie de la Flamme, ainsi qu'à des discours, conférence et débats en présence de personnalités, dans des lieux hautement symboliques, comme l’hémicycle impressionnant du Parlement européen ou la salle d’audience de la Cour européenne des droits de l’Homme.  Avec mes remerciements.
 
*Ewann Scholler : Chers représentants de la SMLH, je voulais vous remercier pour cette journée du 29 avril, où vous avez pris de votre temps pour répondre à nos questions et nous éclairer sur l'Union européenne. Grâce à cela j'ai vu l'importance d'une solidarité entre les pays du continent européen et je suis admiratif des valeurs que vous portez.
 
*Gabin Milesi : Bonjour, je vous remercie énormément de nous avoir donné la possibilité d'assister à une telle cérémonie, c'est quelque chose de rare et d'exceptionnel pour des élèves. Cette journée fût très enrichissante et émouvante, les débats qui ont été menés nous ont beaucoup apporté, notamment sur Louise Weiss, Simone Veil et René Cassin. Cela est important pour nous, futurs adultes et électeurs, de rencontrer des personnes qui participent activement à des prises de décision en Europe. Vous nous avez donnés cette chance et je vous en suis reconnaissant !
 
*Clara Guenec : Je voulais vous remercier d'avoir organisé la magnifique sortie du 29 avril à Strasbourg. J'ai passé une très belle journée. Ce qui m'a le plus marqué a été le moment où j’ai porté la Flamme de l'Arc de triomphe, le matin, durant la cérémonie de commémoration du centenaire de la SMLH. Je remercie les gardiennes de la Flamme de m’avoir confié la lampe torche, et M. Charles Haas d’avoir pensé à moi pour le faire.
 
*Eva Drogue : Je vous remercie vivement pour cette journée, M. Coldefy, M. Schott, M. Haas, Mme Barseghian et Mme Sander. J’ai été très honorée d’avoir pu participer à ce très bel événement, symboliquement très fort. Les moments vécus ont été marquants et resteront dans ma mémoire pour le reste de mon parcours. Merci aussi à Mme Marie-Laure Jundt pour le petit-déjeuner chez Christian, qui était chaleureux et très convivial. Merci de nous avoir offert l’opportunité d’être témoins de ces moments fraternels ».
 
*Auxane Frerejouan-Chelouti : Chers organisateurs du centenaire de la SMLH, nous vous remercions de tout cœur de nous avoir donné l’opportunité de participer à ces moments de commémoration forts, chargés d’histoire et riches en enseignements.  Vos gestes visant à initier et à intégrer la jeunesse dans des événements patriotiques sont infiniment louables. J’ai été touchée par la façon si bienveillante avec laquelle Mme Fontanel a répondu à ma question sur Amnesty International.
 
*Laure Michel : Je tiens à remercier les organisateurs de cette commémoration de la SMLH de nous avoir permis de participer à cette journée exceptionnelle. Cet événement était très fort symboliquement, surtout dans ce contexte tendu. Je suis très heureuse d’avoir pu être présente et je suis touchée de la diffusion de notre petit film réalisé grâce à M. René Letzgus, auquel j’exprime ma gratitude pour avoir vécu une si belle expérience.
 
*Cécile Campisi : Chers membres de la SMLH, cette journée placée sous le signe de l'Europe et de la paix fut extraordinaire. La visite d'institutions de haute importance ainsi que la cérémonie dans la cour du Parlement a été un moment fort car nous étions accompagnés de personnages tout aussi représentatifs par leurs engagements européens comme au sein de la SMLH. Je me suis sentie particulièrement honorée d'avoir assisté à cette superbe commémoration du centenaire de la SMLH.
 
*Antoine Herr : Je n’ai jamais vécu une journée aussi intense et enrichissante ! Je tiens à remercier Mme Barseghian pour la merveilleuse cérémonie à la mairie de Strasbourg le matin et Mme Sander pour l’incroyable moment commémoratif l’après-midi, à chaque fois en présence de la Flamme. J’ai eu la chance unique d’être désigné par la SMLH et le lycée du Haut-Barr pour accompagner la Flamme le matin. C’était un moment extraordinaire pour moi, je ne suis pas près de l’oublier !
 
*Noé Vincent : La journée que nous avons vécue le 29 avril a été d'une richesse telle qu'elle m'a profondément marquée. L'actualité révélant l'importance de l'unité européenne, ce fut pour moi un rappel des liens humanistes qui unissent le continent. Ainsi, je tiens à vous remercier pour cette exceptionnelle journée pleine de sens et de nouveaux savoirs.  
 
*Rodolphe Gandilhon : Chers membres de la SMLH, je vous remercie pour votre invitation à cette demi-journée extraordinaire que nous avons eu le privilège de vivre ce vendredi 29 avril. Je ne réalise toujours pas la chance que j’ai eu d’avoir pu assister à la cérémonie du centenaire de la SMLH ainsi qu’à la venue de la Flamme du soldat inconnu, à Strasbourg. Je vous suis également très reconnaissant du moment de partage que nous avons vécu au sein de l’hémicycle du Parlement Européen ainsi qu’à la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Mille mercis.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
*Samedi 7 mai 2022, Bas-Rhin : « La Société des membres de la Légion d’honneur a fêté ses 100 ans ».