Lycée du Haut-Barr

- 67700 Saverne -

"Il n'y a rien de plus réellement artistique que d'aimer les gens" Vincent Van Gogh (1853-1890)
 
 
Photo 1 : La petite équipe dans l’atelier de Céline Widemann.
 
Pour terminer l’année scolaire en beauté, et c’est le cas de le dire, Mme Le Van, enseignante de philosophie, a organisé pour les THLP une découverte de l’atelier de la peintre Céline Widemann, artiste qu’ils ont eu l’occasion de rencontrer à deux reprises pour des ateliers créatifs au lycée, afin d’articuler l’approche théorique de l’esthétique à la pratique, car le cours de philosophie sur l’art se comprend mieux lorsqu’il est corrélé à des temps créatifs.  Mme Laneres, enseignante de lettres, a gentiment accepté d’être accompagnatrice, participante et photographe de talent.
 
Photo 1 : Le groupe devant la Bibliothèque humaniste de Sélestat.
 
Le 18 juin 2021, les élèves de la spécialité HLP (première et terminale) ont eu le bonheur, entre leurs épreuves de bac en philosophie ou en français, et le grand oral à venir, à une merveilleuse journée dans la cité médiévale et humaniste de Sélestat, organisée par leur enseignante de philosophie Claire Le Van, avec en accompagnatrices Morgane Montembault, gestionnaire, Edwige Laneres, enseignante en Lettres, et Isabelle Gourmelon, documentaliste. Les élèves ont remonté les siècles pour se retrouver tout d’abord à l’époque de la Renaissance et découvrir ce qu’était alors l’éducation et l’érudition des lettrés, puis aux temps médiévaux, en pratiquant un atelier de calligraphie où ils ont appris à manier avec dextérité la « caroline » ou « l’écriture carolingienne », et ont ensuite eu la chance exceptionnelle de pouvoir découvrir un ouvrage authentique du 10ème siècle. Après la pause du déjeuner dans le salon Erasme de la bibliothèque, ils ont de plus bénéficié d’une visite guidée de la ville, fort stimulante, sur le thème de « Sélestat au Moyen-âge ».

Projet Unesco du lycée du Haut-Barr.

 

 
 Photo N. 1 : En Haut, de gauche à droite : Mézélie Tanguy, Marine Lozito, Gaëlle Endres, Sarah Kuhn, Stéphane Leyenberger, Richard et Thomas Vetter ; en bas, de gauche à droite : Claire Le Van, Jean-Luc Hattemer, Alizée Kammer, Agathe Ziegelmeyer, Ninon Pierrel, Céline Rebstock, Arnaud Schaeffer, Markus Graw (mentionnons deux élèves absents lors de la prise de vue : Kiara Benedic et Simon Abitbol).
 
Saverne aura désormais sa source de paix, grâce à la statue augmentée de Louise Weiss qui siège, paisible et pensive, au bord de la fontaine de la place centrale, le regard dirigé vers le château des Rohan où se trouve le musée dédié à ses collections. Mercredi 12 mai 2021, à 8h, les élèves de terminale de la spécialité « Humanité Littérature et Philosophie » (THLP), qui ont participé à l’application de la statue augmentée de Louise Weiss avec leur professeure de philosophie Claire Le Van, se sont levés de bonne heure pour se ressourcer auprès de l’idéal de paix et de fraternité, symboliquement incarné par cette belle statue à taille humaine, juste avant de passer leur bac blanc. 

 
Photo N° 1 : Dessin réalisé par Ninon Pierrel, THLP, à partir de l'affiche.
 
Le mardi 23 mars était une journée festive qui a mis la philosophie à l’honneur par le biais du théâtre. En effet, la pièce Le Gorgias de Platon a été jouée à deux reprises dans le petit réfectoire par la Compagnie des amis de Platon devant cinq classes du lycée, ce qui a rendu le texte platonicien très vivant, amusant et même jubilatoire. Par un heureux hasard, c’était aussi la journée des 100 jours avant le Bac où tous les élèves sont venus au lycée habillés de façon particulièrement élégante, ce qui tombait bien pour se rendre au théâtre ! 

 

 

 
Photo N° 1 : Remise du prix de l’Ordre national du Mérite : les élèves acteurs récompensés avec les élèves de THLP qui ont aidé à l’organisation de la cérémonie.
 
Le mardi 23 mars était une journée festive qui a mis la philosophie à l’honneur par le biais du théâtre. En effet, la pièce Le Gorgias de Platon a été jouée à deux reprises dans le petit réfectoire par la Compagnie des amis de Platon devant cinq classes du lycée, ce qui a rendu le texte platonicien très vivant, amusant et même jubilatoire (un article sera bientôt rédigé par les élèves à ce sujet). En fin de journée, une petite cérémonie de remise du prix Citoyen de l’Ordre National du Mérite pour le projet philo-théâtre « Louise Weiss, une femme libre de son destin », porté conjointement par Mme Le Van et Mme Rivelaygue, a eu lieu au CDI. Par un heureux hasard, c’était aussi la journée des 100 jours avant le Bac où tous les élèves sont venus au lycée habillés de façon particulièrement élégante, ce qui tombait bien pour se rendre au théâtre ou à une cérémonie ! La cérémonie s’est déroulée en petit comité pour des raisons sanitaires, mais cela n’a rien enlevé à la joie des élèves acteurs qui sont revenus au lycée alors qu’ils sont désormais étudiants. Ils ont été accueillis chaleureusement par tous, notamment leurs camarades de THLP. 

« Chacun peut trouver son chemin vers sa créativité ».

Photo N° 1 : Les visages de la fraternité : une mosaïque des visages de l’humanité.
 
 
Les vendredis 5, 12 et 19 février, les élèves de TG1, de THLP et de 1HLP ont bénéficié de deux séances créatives avec la peintre Céline Widemann, organisés dans le cadre de leur cours de philosophie par Mme Le Van, avec la participation de son collègue Nicolas Saint-Eve. En effet,  les programmes de philosophie invitent à une réflexion sur l’art : comment appréhender cette notion de façon vivante et authentique, si ce n’est en dialoguant avec une artiste passionnée de peinture, et ensuite, en passant à l’action pour réaliser une petite œuvre afin d’expérimenter ce qu’est la liberté créatrice ? Ces séances ont été stimulantes, joyeuses et humainement fortes, d’autant plus dans cette période de crise sanitaire, où rares sont les projets pédagogiques qui peuvent être maintenus. Il a fallu jongler entre les interventions de Céline Widemann en distantiel, qui a expliqué avec dynamisme, humour et sensibilité, la nature de son engagement artistique, et les temps de création en présenciel, qui ont permis des partages enthousiasmants. Merci à l’équipe de direction qui a tout mis en œuvre pour que ces ateliers créatifs puissent être maintenus. 
René char : « Dans nos ténèbres, il n’y a pas une place pour la Beauté. Toute la place est pour la Beauté ».
Le dernier jour avant les vacances de la Toussaint, donc avant le confinement, trois classes du lycée (les TG1, puis les THLP et les 1HLP) ont pu se rendre au musée du Château des Rohan pour découvrir dans la grande galerie les œuvres exposées du peintre européen  Alfredo Müller. Ces sorties pédagogiques s’effectuent dans le cadre de leur cours de philosophie avec Mme Le Van, accompagnée par ses collègues Isabelle Gourmelon, Edwige Laneres et Nicolas Saint-Eve. L’objectif est de donner aux élèves une culture esthétique pour enrichir leurs réflexions sur l’art et le temps, les expressions de la sensibilité, les séductions de l’art, autant de notions au programme.
Photo N° 1 : Les TG1 accompagnés par leur enseignante de philosophie près de la toile : « Natura morta con maschera », nature morte au masque (thématique d’actualité !)